Le Gouvernement du Grand-Duché du Luxembourg

Ligne ferroviaire Luxembourg-Liège

La ligne de chemin de fer reliant le Luxembourg Ă  la Belgique a Ă©tĂ© inaugurĂ©e en 1866. La ligne de chemin de fer Luxembourg-Troisvierges-Liège passe juste Ă  cĂ´tĂ© du couvent de Cinqfontaines, de sorte que les trains de dĂ©portation des nazis peuvent s’arrĂŞter non loin de la « Maison de retraite juive ». Le 5 avril 1943, des fourgons de la Deutsche Reichsbahn s’y trouvent pour Ă©vacuer les derniers pensionnaires de Cinqfontaines. Ils font partie du dernier grand convoi de dĂ©portation qui quitte le Luxembourg le 6 avril 1943 en direction de Theresienstadt. Lors de ce transport, une centaine de Juifs sont dĂ©portĂ©s, dont 88 de Cinqfontaines. Dans ses mĂ©moires, Hugo Heumann, le directeur de la « Maison de retraite juive », dĂ©crit ce transport :

« Nous avons construit des toilettes dans chaque wagon avec des cageots en planches et des chaises de nuit, nous en avons mis 4 Ă  5 dans chaque wagon, nous avons recouvert le sol de paille et nous avons essayĂ© de cette manière de crĂ©er toutes les facilitĂ©s possibles pour le voyage. Le 6 avril Ă  10 heures, sous les yeux de la Stapo, commença le chargement des grabataires, des handicapĂ©s et autres infirmes, ce qui permit aux autoritĂ©s de se faire une idĂ©e, pour la première fois, de la situation rĂ©elle chez nous, de l’ampleur de la maladie et de la misère. Il Ă©tait Ă©galement triste de voir comment chacun traĂ®nait le peu de bagages qu’il pouvait emporter comme dernier bien, ce qui, malgrĂ© la brièvetĂ© du trajet, Ă©tait souvent au-dessus de ses forces. »

(Hugo Heumann: Erlebtes-Erlittenes. Von Mönchengladbach über Luxemburg nach Theresienstadt. Tagebuch eines deutsch-jüdischen Emigranten, édité par Germaine Goetzinger/Marc Schoentgen, Mersch 2007, p. 64.)